Ainés

Ainés/Politique/Actualité

Le Bloc Québécois à nouveau à la défense des aînés

À quelques semaines de Noël, le Bloc Québécois exhorte le gouvernement libéral à ne pas pénaliser financièrement les aînés.

En compagnie de leur chef, Yves-François Blanchet, Maxime Blanchette-Joncas et Kristina Michaud lui demandent de ne pas amputer leur supplément de revenu garanti parce qu’ils ont bénéficié de la prestation canadienne d’urgence pendant la pandémie. Selon monsieur Blanchet, les personnes âgées ont déjà été lourdement affectées par la pandémie qui a fragilisé leurs conditions de vie et accentué leur isolement.

Le député de Rimouski-Neigette/Témiscouata/Les Basques répète que le gouvernement Trudeau a créé deux classes d’aînés en réservant la bonification de l’aide fédérale uniquement aux 75 ans et plus.

Monsieur Blanchette-Joncas et sa collègue d’Avignon/La Mitis/Matane/Matapédia proposent, selon eux, une solution simple et équitable, soit une hausse immédiate de la pension aux aînés de 110$ par mois pour toutes les personnes de 65 ans et plus, ajustée subséquemment au coût de la vie, ainsi que considérer les prestations de la PCU comme un revenu d’emploi afin de régler le problème des coupes du SRG.

 

SHARE

Le Bloc Québécois à nouveau à la défense des aînés