Jeunesse

Jeunesse/Famille</Actualité

Moyens de pression dans les garderies en milieu familial

Les responsables de services de garde en milieu familial de Rimouski et de la Vallée de la Matapédia réduisent vendredi leur période d’ouverture.

Les syndiquées, affilées à la CSN, limitent la période d’ouverture de leur service à sept heures consécutives, conformément à la rémunération qui leur est offerte par le gouvernement. Le syndicat indique que chacune des RSG est libre de commencer sa journée de travail plus tard que d’habitude ou de la terminer plus tôt. Habituellement, les RSG en milieu familial travaillent jusqu’à 10 heures par jour pour répondre aux besoins des familles. La présidente du Syndicat des responsables de service de garde de la Matapédia, Mélanie Champagne, estime que ces femmes travaillent au moins trois heures de plus quotidiennement sans rémunération, ni reconnaissance du ministère de la Famille. Madame Champagne considère que personne n’accepterait de faire une cinquantaine d’heures par semaine pour 27 000 $ par année.

De son côté, Karine Morisseau, représentante du secteur des RSG de la Fédéréation de la santé et de services sociaux de la CSN croit que les discussions visant à fixer les conditions de travail doivent reprendre devant un médiateur.

SHARE

Moyens de pression dans les garderies en milieu familial