Relations de travail

Relations de travail/Sécurité publique/Actualité

Les agents de la paix haussent le ton

Le Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec réclame une amélioration salariale pour ses membres.

Il a installé des panneaux aux abords de l’établissement de détention de Rimouski et des autres établissements de la province, vendredi, afin d’exiger du gouvernement qu’il reconnaisse à sa juste valeur le travail des agents et qu’il leur accorde la prime salariale pour travailleurs essentiels. Le président du syndicat, Mathieu Lavoie, estime que les remerciements de la ministre de la Sécurité publique ne suffisent plus. Monsieur Lavoie fait valoir que les agents s’exposent aux risques, aux menaces et à l’augmentation de la tension entre les murs, chaque jour.

De son côté, la présidente de la Fédération des employés de services publics CSN, Nathalie Arguin, estime que le travail des agents de la paix en services correctionnels s’exerce dans l’ombre, mais il faut mettre en lumière toute la polyvalence dont ils doivent faire preuve.

SHARE

Les agents de la paix haussent le ton