organismes communautaires

organismes communautaires/Loisirs/Affaires municipales/Culturel/Politique/Actualité

Des gagnants et des perdants

Karine Desrosiers, directrice du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire et Marc Parent, maire de Rimouski. Photo-CKMN

La Ville de Rimouski met en place une nouvelle politique de soutien aux organismes et d’attribution des subventions.

Le conseil municipal a adopté lundi soir cette politique qui cible trois catégories d’organismes. Il s’agit de ceux oeuvrant dans les domaines « Sport et plein air », « Culture » et « communautaire ». Le budget de fonctionnement réservé à ces organisations a augmenté de 9% de 2019 à 2020 pour atteindre plus de 326 mille dollars.

Au total, la Ville a reçu 55 demandes dont neuf nouvelles. Dans les faits, 69% des organismes verront une stabilité ou une augmentation de leur subvention alors que 31% verront leur subvention diminuer. Afin de permettre aux bénéficiaires des subventions de s’ajuster, particulièrement ceux qui subissent une baisse de l’aide financière, le processus s’étalera sur trois ans. Dans le cas du Club de soccer Fury, la diminution se chiffre à près de 35 mille dollars.

La directrice du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire, Karine Desrosiers, ne croit cependant pas que la nouvelle politique va menacer la survie de certains organismes, ajoutant que la Ville est prête à offrir de l’accompagnement.

De son côté, le maire, Marc Parent, estime que la nouvelle politique se veut plus transparente et équitable dans ce domaine par rapport aux années antérieures où les subventions étaient principalement attribuées sur une base historique.

 

SHARE

Des gagnants et des perdants