Justice

Justice/Actualité

Agression du 21 juillet à Rimouski: L’accusé remis en liberté

Éric Pitre, arrêté en rapport avec l’agression survenue le 21 juillet sur la rue St-Germain Ouest à Rimouski, a pu reprendre sa liberté en attendant la suite des procédures judiciaires.

L’individu, âgé de 20 ans de Val d’Amours au Nouveau-Brunswick, a comparu vendredi matin au palais de justice rimouskois. Il doit répondre à une accusation de voies de fait grave.

Le juge a imposé diverses conditions pour sa libération. Il doit demeurer chez ses parents entre 22 heures et 7 heures, à l’exception pour le travail. Il lui également interdit de communiquer avec le plaignant ainsi qu’une quinzaine d’autres personnes. Il devra aussi se rapporter une fois par semaine à la Sûreté du Québec par téléphone.

Sa cause a été reportée au 26 août pour orientation et déclaration de son dossier.

La victime, âgée de 25 ans du Nouveau-Brunswick, marchait sur la rue St-Germain Ouest à la hauteur de la Place des Anciens Combattants lorsqu’elle a été agressée. L’homme a subi de graves blessures. À l’origine, les policiers ont soupçonné cinq personnes, à bord d’un petit véhicule blanc, de s’en être pris physiquement au jeune homme.

SHARE

Agression du 21 juillet à Rimouski: L’accusé remis en liberté