Pauvreté

Pauvreté/Habitation/Actualité

Pas facile de se loger pour les personnes à faible revenu

Photo-CKMN

La situation des locataires à faible revenu à Rimouski ne s’est pas beaucoup améliorée au cours des dernières années.

C’est ce que constate le Comité logement Rimouski-Neigette qui fête ses 20 ans cette année. À titre d’exemple en 1999, 200 ménages attendaient d’obtenir une Habitation à Loyer Modique. Ce nombre est aujourd’hui de près de 300.

D’autre part, une proportion élevée de locataires consacre une part très importante de leur revenu pour se loger. Véronique Laflamme du Front d’action populaire en réaménagement urbain indique que plus de 33% des locataires rimouskois déboursent plus de 30% de leur revenu pour le logement.

Le revenu annuel médian des ménages locataires rimouskois, qui paient plus de la moitié de leur revenu pour le logement, est de moins de 12 mille 500 dollars.

Madame Laflamme souligne que son organisation réclame la construction de 50 mille logements sociaux sur une période de cinq ans dont un peu plus de 300 à Rimouski.

Véronique Laflamme précise qu’il n’est pas nécessaire d’avoir des constructions neuves alors que des immeubles existants peuvent être transformés en logements sociaux.

Par ailleurs, le Comité Logement Rimouski-Neigette et le FRAPRU souhaitent une véritable réforme de la Régie du logement afin de mieux protéger les locataires. Ils veulent notamment que le nouveau Tribunal administratif du logement prenne en considération les motifs de non-paiement des locataires et de proposer des ententes de paiement avant d’autoriser les expulsions.

SHARE

Pas facile de se loger pour les personnes à faible revenu