Environnement

Environnement/Actualité

Des experts se prononcent sur l’exploitation gazière

Bruno Paradis (Préfet de la MRC de La Mitis), François Boulay (Maire de Ristigouche Sud-Est), Patrick Morin (directeur adjoint, CRE Bas-St-Laurent), Maïté Blanchette Vezina (maire de Sainte-Luce), Marc Durand (ingénieur en géologie) , Richard E. Langelier (juriste et sociologue). Crédit photo-Benoit St-Hilaire

 

Une soixantaine de personnes ont assisté vendredi à une activité portant l’exploitation gazière à Sainte-Luce.

Un panel d’experts a parlé des risques de cette industrie pour les sources d’eau potable du Bas-Saint-Laurent. Les quatre conférenciers ont fait état de recherche scientifique et ils ont fourni des pistes de solutions et des motivations pour agir.

L’initiative, menée par la mairesse Maïté Blanchette Vézina, avait pour but de rassembler, tout d’abord, les élus de la région afin de leur permettre de recevoir une information juste et objective sur les impacts de l’exploration gazière par fracturation hydraulique et des récents changements législatifs pour la région.

Selon madame Blanchette Vézina, cette méthode comporte son lot de risques, surtout si l’on tient compte de la particularité des sols, comme cela est le cas au Bas-St-Laurent. Dans ce contexte, elle estime que la nouvelle loi sur les hydrocarbures, adoptée l’automne dernier, ne protège pas suffisamment nos municipalités.

Sainte-Luce a été la première municipalité du Québec à adopter une résolution visant à se positionner formellement contre toute exploration et exploitation de gaz ou de pétrole sur son territoire. D’autres ont emboîté le pas comme la Ville de Rimouski et la MRC de La Mitis.

SHARE

Des experts se prononcent sur l’exploitation gazière