En bref

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/sante/Actualité

Affaires/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Relations de travail/Actualité

Actualité

sante/Actualité

Actualité/Sport

sante/Économie/Actualité

Actualité

Éducation/Actualité

sante/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

Fait divers/Actualité/Sport

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

agriculture/Environnement/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Culturel/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

sante/Actualité

Justice/Actualité

sante/Actualité

Communications et technologie/Actualité

Développement régional/industrie/Actualité

Religion/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Habitation/Actualité

Justice/Actualité

Jeunesse/sante/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Culturel/Actualité

Politique/Actualité

Justice/Actualité

sante/Actualité

Recherche/Économie/Actualité

Transports/Actualité

Transports/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Fait divers/Actualité

Jeunesse/Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Justice/Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Politique/Actualité

Pascal Bérubé passe haut la main

Après avoir obtenu plus de 60% des voix en 2014, le candidat du Parti Québécois dans Matane-Matapédia a encore bonifié cette performance lors des élections générales de lundi soir.

Pascal Bérubé a récolté près de 70% des voix dans sa circonscription. Il a obtenu une majorité de plus de 17 mille 200 votes sur Mathieu Quenum de la Coalition Avenir Québec. Annie Fournier du Parti Libéral a terminé en 3e position avec un peu plus de 11% de suffrages, suivi de Marie-Phare Boucher de Québec Solidaire à 5,7%. Le taux de participation se situe à un peu plus de 65%.

Très fier du fort appui pour sa réélection, Pascal Bérubé promet de poursuivre son travail pour la défense des intérêts de sa circonscription.

À l’image de son collègue Harold LeBel dans Rimouski, monsieur Bérubé n’entrevoit aucune difficulté de travailler avec le nouveau gouvernement caquiste.

SHARE

Pascal Bérubé passe haut la main