sante

sante/Actualité

Des nouvelles encourageantes en anesthésiologie

Diane Francoeur, présidente de la Fédération des médecins spécialistes et Jean-François Courval, président de l’Association des anesthésiologistes du Québec. Photo-Francis Belzile

La Fédération des médecins spécialistes promet de mettre fin aux ruptures de services en anesthésiologie dans les hôpitaux de l’Est du Québec.

La fédération a annoncé mercredi les 11 premiers jumelages découlant du plan de remplacement provincial en anesthésiologie-réanimation. Au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie, quatre centres hospitaliers ont été priorisés, soit l’Hôpital de Matane, l’Hôpital de Sainte-Anne-des-Monts, l’Hôpital Notre-Dame-de-Fatima et l’Hôpital d’Amqui. L’établissement pocatois profitera des premiers jumelages et ce, dès le 22 juin. Dans ce cas-ci, l’hôpital du Kamouraska sera jumelé avec des institutions de Sherbrooke où une trentaine de spécialistes en anesthésiologie prêteront leurs services sur une base de 52 semaines par année. Le président de l’Association des anesthésiologistes du Québec, Jean-François Courval, estime qu’il est impossible pour un seul professionnel dans ce domaine de répondre à la demande sur une base annuelle. Monsieur Courval est d’avis que le plan en déploiement deviendra pleinement opérationnel d’ici à la fin de 2019. Celui-ci s’étendra jusqu’en 2021.

De son côté, la présidente de la Fédération des médecins spécialistes, Diane Francoeur, estime qu’il s’agit de la meilleure solution dans les circonstances puisqu’il manque actuellement 35 anesthésiologistes à travers la province.

SHARE

Des nouvelles encourageantes en anesthésiologie