sante

sante/Actualité

Optilab: Un syndicat le critique sévèrement

L’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie tracent un bilan plutôt sombre du projet Optilab.

La porte-parole de l’APTS au Bas-Saint-Laurent, Mélanie Bernier, cite en exemple le fait que plus de six mille résultats ne sont pas parvenus aux médecins qui avaient prescrit les analyses.
Madame Bernier croit qu’il est temps que les établissements fassent preuve de transparence dans ce dossier. Selon elle, lors de rencontres avec les technologistes médicales, on se garde bien de les informer et on leur demande de trouver des solutions pour améliorer la performance des laboratoires alors que, prétend elle, elles savent que le résultat souhaité est d’abolir des postes.

Outre l’aspect performance et résultats, Mélanie Bernier rappelle que la centralisation des analyses de laboratoires a créé beaucoup d’incertitude au sein de ses membres. Madame Bernier précise que cela a eu comme conséquence que des salariées songent sérieusement à réorienter leur carrière alors que d’autres sont en congé de maladie, ce qui a aggravé la surcharge de travail dans les laboratoires.

SHARE

Optilab: Un syndicat le critique sévèrement