Habitation

Habitation/sante/Actualité

Les priorités du Regroupement québécois des résidences pour aînés

La maltraitance et le recrutement de main-d’oeuvre demeurent au centre des priorités du Regroupement québécois des résidences pour aînés.

Son président-directeur général, Yves Desjardins, a eu l’occasion de prendre le pouls de ses membres au Bas-St-Laurent à l’occasion de sa tournée annuelle. En ce qui a trait au dossier de la maltraitance, monsieur Desjardins précise qu’une avocate a fourni une formation aux propriétaires de résidence de la région. Yves Desjardins estime que ce phénomène est inacceptable dans notre société.

Monsieur Desjardins indique qu’il existe sept formes de maltraitance dont matérielle et financière alors qu’un membre de la famille peut abuser de ce côté d’une personne vulnérable.

D’autre part, Yves Desjardins mentionne que la recherche de personnel demeure un défi constant, ici comme ailleurs au Québec. Monsieur Desjardins souligne que son organisme mettra bientôt en place différentes stratégies pour recruter du personnel.

Par ailleurs, le pdg du Regroupement québécois des résidences pour aînés salue l’effort financier additionnel fait par le gouvernement québécois pour l’installation de gicleurs dans les résidences de plus petites tailles. Le RQRA compte une trentaine de membres au Bas-St-Laurent.

SHARE

Les priorités du Regroupement québécois des résidences pour aînés