En bref

Politique/Actualité

Pauvreté/Économie/Actualité

Actualité/Sport

Habitation/Actualité

sante/Environnement/Actualité

Habitation/sante/Actualité

Éducation/Actualité/Sport

Économie/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Transports/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Actualité/Sport

Environnement/Actualité

Actualité

Éducation/Actualité

Actualité

Actualité

sante/Actualité

Actualité

Environnement/Actualité

Économie/Actualité/Cinéma

Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Économie/Actualité

sante/Actualité

Actualité

Habitation/Actualité

Actualité

Justice/Actualité

Fait divers/Actualité

Actualité

Pêche/Actualité

Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Sécurité publique/Actualité

Actualité

Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Environnement/Actualité

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

agriculture/Économie/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Éducation/Actualité/Sport

Politique/Actualité

Harold LeBel et Pascal Bérubé traçent le bilan de la session parlementaire

                                                                                    

Pascal Bérubé                                                                                                      Harold LeBel

Les infrastructures de transport ont grandement préoccupé les députés de Matane-Matapédia et de Rimouski au cours de la dernière session parlementaire.

Traçant le bilan de ces travaux mardi, Pascal Bérubé et son collègue, Harold LeBel, ont dit souhaiter une solution rapide dans les dossiers des ports de Rimouski et de Matane. Dans le cas des installations rimouskoises, plus tôt cet automne, le gouvernement fédéral a reconnu le besoin d’agir, mais il a repoussé les attentes aux prochains budgets indique monsieur LeBel. Il estime qu’il s’agit d’enjeux économiques majeurs et de sécurité pour l’ensemble des usagers. Les sommes devront être aux rendez-vous cette fois selon le député de Rimouski. Même inquiétude pour le port matanais.

D’autre part, messieurs LeBel et Bérubé continueront de suivre de près les dossiers des infrastructures routières, dont celui du prolongement de l’autoroute 20. Depuis 2014, les deux représentants péquistes jugent que le financement accordé au Bas-Saint-Laurent pour la réfection du réseau routier est nettement insuffisant. Les besoins sont connus et nous attendons que les montants accordés lors du prochain budget soient rehaussés a conclu Harold LeBel.

Par ailleurs, les besoins de reboisement en raison de l’épidémie de la tordeuse des bourgeons de l’épinette sont également au coeur des préoccupations des deux hommes.

SHARE

Harold LeBel et Pascal Bérubé traçent le bilan de la session parlementaire