Religion/Actualité

Les divers fonds du diocèse ne peuvent pas servir à réparer la Cathédrale

Dossier de la Cathédrale : L’Archevêché fait le point sur les ressources financières de la Corporation archiépiscopale catholique romaine Saint-Germain de Rimouski.

L’économe diocésain, Michel Lavoie apporte ainsi des précisions concernant les trois fonds de la Corporation. Mis sur pied en 2007, le Fonds patrimonial vise à permettre l’entretien et les réparations majeures des bâtiments de la Corporation situés au 34, rue de l’Évêché Ouest à la suite de la restauration majeure de l’archevêché. À la fin de l’exercice financier le 30 juin, le montant du fonds patrimonial représente un million 385 mille dollars. Monsieur Lavoie précise que les montants reçus des donateurs précisent clairement leur utilisation, soit l’entretien et les réparations du bâtiment. Il spécifie donc que ce fonds ne pourrait être utilisé pour d’autres immeubles comme la Cathédrale.

Quant aux Fonds Monseigneur Gilles Ouellet et Monseigneur Pierre-André Fournier, qui atteignent globalement 4,2 millions de dollars, ils ne peuvent non plus servir à la réfection de bâtiments. Michel Lavoie indique que ces trois fonds représentent la majorité des avoirs du diocèse rimouskois. Il mentionne que les autres sources de financement connues, telle l’Oeuvre Langevin, sont gérées par des comités indépendants.

SHARE

Les divers fonds du diocèse ne peuvent pas servir à réparer la Cathédrale