Environnement/Actualité

Un organisme applaudit la fin d’Énergie Est

Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent se réjouit de l’abandon du projet d’oléoduc Énergie Est.

La directrice, Luce Balthazar, rappelle que son organisme s’est objecté au projet dès les premières annonces, notamment parce qu’il visait l’augmentation de la production et du transport de pétrole issu des sables bitumineux. Elle mentionne que la dangerosité d’un tel pipeline traversant le territoire et les cours d’eau de la région, ainsi que le bilan environnemental de ce pétrole albertain réputé pour être l’un des plus polluants de la planète, ont suscité les plus vives inquiétudes.
Madame Balthazar croit néanmoins qu’il faudra surveiller, avec la fin d’Énergie Est, que cela ne se traduira pas par une recrudescence du transport de pétrole par bateau dans le Saint-Laurent et surtout par train à travers le Québec. Elle est d’avis que les tendances actuelles montrent que ce scénario est fortement prévisible. Elle estime que cette fois-ci, toutes les MRC de la région seront concernées par les risques plus élevés de ce mode de transport ainsi que par les difficultés auxquelles font face les municipalités pour prévenir les catastrophes et pour protéger les citoyens, l’eau potable, la santé et la biodiversité.

SHARE

Un organisme applaudit la fin d’Énergie Est