Actualité

Politique/Actualité

sante/Actualité

Fait divers/Actualité

Religion/Culturel/Actualité

Culturel/Actualité

Habitation/Économie/Actualité

Éducation/Actualité/Sport

Économie/Actualité

Économie/Actualité/Sport

Économie/Politique/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Économie/Actualité/Sport

Politique/Actualité

Éducation/Actualité

Actualité/Sport

Environnement/Économie/Actualité

Actualité

Culturel/Actualité

Actualité

Éducation/Justice/Actualité

Fait divers/Actualité

Tourisme/Actualité

Économie/Actualité/Sport

Actualité

Politique/Actualité

Économie/Politique/Actualité

Politique/Actualité

Actualité/Sport

Politique/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

Actualité/Sport

Océanic/Actualité/Sport

Politique/Actualité

Actualité/Sport

Religion/Actualité

Fait divers/Actualité

Justice/Actualité

agriculture/Économie/Actualité

Économie/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Religion/Actualité

sante/Actualité

Actualité/Sport

Actualité

Transports/Actualité

Famille</sante/Actualité

industrie/Économie/Actualité

sante/Actualité

Actualité

Oui à l’achat du presbytère St-Germain mais pas à l’aveuglette

La Ville de Rimouski se dit prête à acheter le presbytère Saint-Germain mais à certaines conditions.

Le maire, Marc Parent, indique que le bâtiment n’a pratiquement pas de valeur marchande actuellement en raison du type de zonage, soit institutionnel. Monsieur Parent précise que la ville pourrait accepter de donner une vocation commerciale au secteur si les autorités religieuses acceptaient de vendre le bâtiment. Marc Parent spécifie cependant que l’Archevêché et la Fabrique St-Germain devraient s’engager à investir les sommes provenant de la vente dans la rénovation de la Cathédrale. Il parle d’une transaction maximale d’un million de dollars.

D’autre part, Rimouski a mis une croix définitive sur la possibilité de conversion de la Cathédrale pour y accueillir, notamment, la Coopérative de Solidarité Paradis ou la Bibliothèque Lisette-Morin pour des raisons monétaires.

SHARE

Oui à l’achat du presbytère St-Germain mais pas à l’aveuglette