En bref

Affaires municipales/Actualité/Sport

Éducation/Environnement/Actualité

Développement régional/Histoire/Actualité

Culturel/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Sécurité publique/Actualité

agriculture/Éducation/Actualité

Actualité

Développement régional/Affaires municipales/Politique/Actualité

sante/Éducation/Actualité

Éducation/Actualité

Pauvreté/Actualité

Tourisme/Histoire/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Jeunesse/Pauvreté/Famille</Actualité

Sécurité publique/Actualité

Hébergement/Tourisme/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité/Sport

Affaires municipales/Habitation/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Tourisme/Actualité

Politique/Actualité

agriculture/Tourisme/Actualité

Démographie/Développement régional/Éducation/Économie/Actualité

Démographie/Développement régional/Économie/Actualité

Tourisme/Économie/Culturel/Actualité

Ainés/sante/Actualité

sante/Actualité/Sport

Environnement/Actualité

industrie/Environnement/Actualité

Histoire/Actualité

Transports/Actualité

Culturel/Actualité

agriculture/Actualité

Actualité/Sport

Sécurité publique/Actualité

Justice/Actualité

Fait divers/Actualité

Actualité

Justice/Actualité

Habitation/Actualité

Justice/Actualité

Justice/Actualité

Politique/Actualité

Culturel/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Éducation/Actualité

Éducation/Actualité

Politique/Actualité

Guy Caron croit de plus en plus en ses chances

Guy Caron

Guy Caron demeure très confiant dans la course à la direction du NPD.

Fort de trois nouveaux appuis, dont ceux des ex-députés Lorne Nyström de la Saskatchewan et de Rosane Doré-Lefebvre de la circonscription d’Alfred Pellan, monsieur Caron est d’avis qu’il est de plus en plus connu à travers le pays. Il mentionne qu’il était peut-être le candidat le plus méconnu au début de la course en raison, notamment, qu’il ne siège à la Chambre des communes que depuis 2011. Guy Caron estime qu’il a su amener des idées qui suscitent de l’intérêt, notamment celle d’un revenu minimum garanti.

D’autre part, monsieur Caron ne croit pas que le nombre d’appuis constitue un facteur déterminant dans cette lutte. Il affirme néanmoins que son organisation reste en contact avec les cinq députés québécois ayant donné leur appui  à Peter Julian qui s’est retiré de la course.

Le 1er tour de scrutin se déroulera du 18 septembre au 1er octobre pour trouver un successeur à Thomas Mulcair. Si aucun candidat n’obtient plus de 50% des voix, un second tour aura lieu.

 

SHARE

Guy Caron croit de plus en plus en ses chances