Actualité

Transports/Environnement/Actualité

Actualité

Affaires municipales/Transports/Actualité

agriculture/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Économie/Culturel/Actualité

Tourisme/Culturel/Actualité

Tourisme/Actualité

Affaires municipales/Actualité

sante/Actualité

Religion/Actualité

sante/Actualité

Justice/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Tourisme/Culturel/Actualité

sante/Actualité

Politique/Actualité

Sécurité publique/Actualité

Religion/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

Sécurité publique/Actualité

Religion/Actualité

Relations de travail/Affaires municipales/Actualité

Éducation/Actualité

Relations de travail/sante/Actualité

Développement régional/Actualité

Développement régional/Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Chasse/Pêche/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Histoire/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

Tourisme/Culturel/Actualité

Fait divers/Actualité

Environnement/Actualité

sante/Actualité

agriculture/Environnement/Actualité

Transports/Actualité

sante/Environnement/Actualité

Politique/Actualité

Actualité/Sport

Affaires municipales/Environnement/Actualité

Économie/Actualité/Sport

Affaires municipales/Transports/Actualité

Environnement/Actualité

Culturel/Actualité

Éducation/Actualité

Actualité

Pascal Bérubé demande au nouveau ministre des Transports d’agir rapidement pour l’aéroport de Mont-Joli

aeroport-m-jweb

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, revient à la charge et demande au nouveau ministre des Transports, Jacques Daoust, d’agir rapidement et de confirmer la participation financière de Québec dans le prolongement de la piste principale de l’aéroport de Mont-Joli.

Dans une lettre transmise au ministre, M. Bérubé rappelle que le projet demeure prioritaire pour tout le Bas-Saint-Laurent, en plus de permettre l’accueil de plus gros avions et le développement de nouvelles destinations aériennes.

Puisque la Régie intermunicipale de l’aéroport de Mont-Joli compte déjà sur l’appui du fédéral, le représentant péquiste rappelle que le temps presse puisque sans les 700 000 $ de Québec, l’infrastructure ne pourra se conformer à temps aux nouvelles normes émises par Transport Canada.

Les travaux doivent être exécutés avant octobre 2016 afin de respecter l’échéancier. Pour Pascal Bérubé, l’aéroport de Mont-Joli doit demeurer la plaque tournante du transport aérien dans l’Est-du-Québec.

SHARE

Pascal Bérubé demande au nouveau ministre des Transports d’agir rapidement pour l’aéroport de Mont-Joli