Jeunesse

Jeunesse/Éducation/Actualité

Pro-Jeune Est a encore besoin du soutien du milieu pour aider des jeunes en éducation

Pro-Jeune-Est espère récolter 35 000 $ lors de sa nouvelle campagne de financement.

Les sommes amassées permettront notamment de consolider les programmes en place, mais aussi de soutenir le déploiement de nouveaux services. La directrice générale, Véronique Thibault, indique que son organisme est à développer un nouveau programme, le projet Répit, destiné aux jeunes ayant des difficultés d’adaptation scolaire. Madame Thibault précise que la clientèle sera accueillie dans un nouveau local aménagé à cet effet. Le programme s’adresse aux élèves âgés entre 11 et 13 ans qui vivent des défis quant à l’adaptation en classe ou sont à risque d’être suspendus.

Parallèlement, les responsables de Pro-Jeune Est sont actuellement en discussion avec de nouvelles écoles, dont certaines dans la MRC de la Mitis, pour déployer le projet Apprentis tuteurs sur un plus grand territoire. Il s’agit d’un programme de tutorat entre pairs où les élèves plus vieux aident les plus jeunes.

La campagne de financement est soutenue par deux coprésidentes d’honneur, soit Sonia Lucas, directrice générale de la Coopérative funéraire du Bas-Saint-Laurent et Karine Jean, directrice générale de la Plomberie St-Pie X.

En 2020-2021, 585 personnes ont reçu du soutien de l’organisme.

SHARE

Pro-Jeune Est a encore besoin du soutien du milieu pour aider des jeunes en éducation