Pénurie main-d'oeuvre/Restauration/Affaires/Actualité

Maxime Blanchette-Joncas priorise le problème de pénurie de main-d’oeuvre

Le Bloc Québécois émet quatre grandes propositions pour régler le problème de pénurie de main-d’œuvre.

Le candidat de Rimouski-Neigette/Témiscouata/Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, a présenté mercredi ces idées. En appui au gouvernement du Québec, monsieur Blanchette-Joncas a souligné que sa formation demande que la gestion du Programme des travailleurs étrangers temporaires soit transféré à Québec afin notamment d’améliorer les délais de traitement. Deuxièmement, les bloquistes veulent suspendre la Prestation canadienne de la relance économique afin d’en revoir les critères. Maxime Blanchette-Joncas ajoute que son parti proposera le maintien en emploi des personnes de 65 ans et plus qui le désirent, et ce, sans pénalités au Supplément de revenu garanti. Enfin, monsieur Blanchette-Joncas souhaiterait l’adoption du projet de loi qu’il a déjà présenté d’offrir un crédit d’impôt pour les nouveaux diplômés travaillant dans une région désignée.

Il fait valoir que ce manque de personnel a obligé un restaurateur rimouskois à fermer un de ses commerces.

Plusieurs autres propriétaires de restaurants sont contraints de réduire leurs heures d’ouverture, faute de personnel.

D’autre part, Maxime Blanchette-Joncas considère que la page est tournée sur l’histoire du congédiement de la majorité de ses employés en mai.

 

 

SHARE

Maxime Blanchette-Joncas priorise le problème de pénurie de main-d’oeuvre