Non classé

Non classé

Mobilisation pour obtenir Internet haute vitesse

Les députés du Bloc Québécois de la région demandent à Ottawa de transférer le dossier du branchement à Internet haute vitesse au gouvernement du Québec.

Le député de Rimouski-Neigette/Témiscouata/Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas, et sa collègue d’Avignon/La Mitis/Matane/Matapédia, Kristina Michaud, appuient les différents syndicats d’enseignants du territoire sur cette question. Les syndicats déplorent que certains de leurs élèves, étudiants ou même de leurs membres ne disposent pas de tous les outils essentiels pour l’enseignement à distance, en pleine pandémie. Ils considèrent que cette crise a mis en perspective cette grave lacune au Bas-Saint-Laurent et qu’elle nuit à la réussite de leur clientèle. Maxime Blanchette-Joncas fournit l’exemple de la compagnie Vidéotron qui n’a pu obtenir le financement nécessaire pour brancher à Internet haute vitesse les 4 MRC de l’est du territoire.

De son côté, le président du Syndicat de l’enseignement de la région de la Mitis, Jean-François Gaumond, juge beaucoup trop loin l’échéance de 2030 du gouvernement Trudeau pour brancher tous les foyers à Internet haute vitesse. Monsieur Gaumond estime beaucoup plus réaliste le calendrier de Québec qui souhaite régler ce dossier d’ici 2022.

Maxime Blanchette-Joncas est d’avis que cette technologie est devenue un service essentiel pour l’égalité des chances en éducation.

SHARE

Mobilisation pour obtenir Internet haute vitesse