Affaires

Affaires/Économie/Actualité

Des commerçants à bout de souffle

La Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette lance un cri du cœur afin de sauver ses membres.

Saluant le respect des mesures sanitaires, les dirigeants de l’organisme sont d’avis qu’un maximum d’efforts doivent être déployés afin de soutenir l’économie régionale à l’approche de périodes névralgiques comme la St-Valentin et la semaine de relâche. Le président, Guillaume Sirois, est d’avis qu’un retour à la gestion des zones par couleurs pourrait permettre d’envisager une reprise des activités économiques de ses membres et ainsi éviter d’aggraver leur situation financière et psychologique.

Le propriétaire de Beaulieu Collection, Jean-Martin Beaulieu, affirme avoir dû encaisser d’énormes pertes financières en raison des différentes mesures coercitives. Monsieur Beaulieu mentionne que l’entreprise familiale centenaire a traversé deux guerres mondiales, une grande dépression, plusieurs récessions et que c’est finalement un virus qui met dangereusement en péril sa survie autant que les emplois qui lui sont associés.

Selon lui, l’immobilisme du gouvernement québécois envers les petites entreprises va tuer l’économie régionale et l’identité de la région qui passe en grande partie par des commerces qu’on ne trouve pas ailleurs.

Jean-Martin Beaulieu promet de continuer de se faire entendre.

SHARE

Des commerçants à bout de souffle