bars/Restauration/sante/Économie/Actualité

Des mesures réclamées pour les bars et les restaurants

La Chambre de commerce et de l’industrie Rimouski-Neigette réclame des mesures spéciales pour les restaurants et les bars situés en zone orange.

Le président de l’organisme, Guillaume Sirois, appuyé par l’ensemble de son conseil d’administration, dénonce un manque d’équité dans les mesures d’aide gouvernementales octroyées auprès de certaines entreprises.

Monsieur Sirois signale que les bars, restaurants et autres commerces en zone rouge, qui ont dû fermer jusqu’au 28 octobre, se partageront entre 80 et 100 millions $ sous forme de prêts, dont une partie sera pardonnée afin de couvrir jusqu’à 15 000 $ de frais fixes.

Depuis le début de cette catastrophe sanitaire et économique, Guillaume Sirois souligne que le secteur de la restauration et des bars est clairement identifié comme étant directement atteint par les multiples appels du gouvernement à la population à rester chez soi.

Il est d’avis que ce message n’encourage pas la clientèle à fréquenter leurs établissements, les commerçants se retrouvent ainsi virtuellement en zone rouge sans toutefois avoir droit à de l’aide.

De son côté, le directeur général, Jonathan Laterreur, considère qu’à terme, c’est la fermeture de commerces pourtant bien gérés qui nous attend, frappant durement l’économie régionale.

 

SHARE

Des mesures réclamées pour les bars et les restaurants