sante

sante/Politique/Actualité

Québec dit non à une salle d’hémodynamie

(Photo-Archives CKMN)

Le gouvernement québécois oppose une fin de non-recevoir à l’ouverture d’une salle d’hémodynamie à l’Hôpital régional de Rimouski.

Le 1er ministre François Legault confirme ce refus dans une lettre transmise au député Harold LeBel. Monsieur Legault affirme que le service offert actuellement par l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec permet aux bas-laurentiens et aux gaspésiens d’avoir un meilleur taux de mortalité intrahospitalier après un infarctus que la moyenne québécoise et canadienne. Il croit qu’il est donc préférable de maintenir le statu quo.

Harold LeBel venait de déposer à l’Assemblée nationale une pétition de 2 334 signatures de gens de la région qui réclament l’accès à une salle d’hémodynamie.

Les acteurs de la santé, socio-économiques et politiques se battent depuis plusieurs années pour obtenir un tel service dans la région.

SHARE

Québec dit non à une salle d’hémodynamie