Affaires municipales

Affaires municipales/Environnement/Actualité

Les élus dénoncent la lenteur du ministère de l’Environnement

Photo-Courtoisie

Les élus municipaux du Bas-St-Laurent dénoncent les délais pour le traitement de dossiers au ministère de l’Environnement et de la Lutte aux changements climatiques.

Le président de la Table, Michel Lagacé, mentionne que son organisation a demandé aux élus de la région de recenser les dossiers problématiques sur leur territoire à la suite du constat que plusieurs demandes d’émission de certificats d’autorisation permettant de procéder à des travaux d’importance pour la population traînaient en longueur.

Parmi les cas les plus préoccupants, monsieur Lagacé souligne celui de la réfection d’une conduite d’amenée d’eau qui sécurise l’approvisionnement des citoyens de Rimouski et de Saint-Anaclet-de-Lessard dont les délais s’étirent depuis deux ans. Il fait remarquer que cette conduite garantit l’approvisionnement en eau brute pour plus de 50 mille personnes en cas de rupture de l’amenée principale et elle date de 1937.

De son côté, le maire rimouskois, Marc Parent, est d’avis que ça commence à devenir inquiétant, cette incapacité à respecter le délai de 75 jours que le ministère s’est lui-même imposé pour l’émission des certificats d’autorisation. La Table régionale des élus municipaux invite le ministre Benoit Charette à se pencher sur cette situation qui semble particulièrement problématique dans la région et à venir rencontrer ses membres pour trouver des solutions.

SHARE

Les élus dénoncent la lenteur du ministère de l’Environnement