sante

sante/Éducation/Actualité

L’UQAR se penchera sur la santé des populations rurales

Le recteur de l’UQAR, Jean-Pierre Ouellet, la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-St-Laurent, Isabelle Malo, la co-titulaire de la chaire de recherche, Marie-Hélène Morin et Raymond Lacroix, vice-président régional de TELUS, Livraison de solutions spécialisées et soutien. Photo-CKMN

L’Université du Québec à Rimouski crée une chaire de recherche sur la santé et les services sociaux en milieu rural.

Les Centres intégrés de santé du Bas-St-Laurent et de Chaudière-Appalaches sont également partenaires de l’initiative. Ils injectent 500 mille dollars chacun pendant cinq ans dans cette chaire. De son côté, TELUS y verse 250 mille dollars par le biais de la campagne majeure de financement de l’UQAR.

Les responsables de cette chaire concentreront leurs travaux de recherche sur le développement de solutions adaptées favorisant le mieux-être des personnes vivant dans les milieux ruraux. Une des titulaires de la chaire, Marie-Hélène Morin, explique que le principal objectif est d’offrir des services de santé et des services sociaux à ces communautés tenant compte de leurs particularités. Madame Morin fait notamment référence à l’éloignement et au vieillissement de la population.

De son côté, la présidente-directrice générale du CISSS bas-laurentien, Isabelle Malo, estime qu’il s’agit là d’une suite logique après les annonces faites dans le domaine de la santé au cours de la dernière année.

SHARE

L’UQAR se penchera sur la santé des populations rurales