Actualité

sante/Actualité

organismes communautaires/sante/Actualité

Affaires/sante/Actualité

sante/Actualité

Affaires municipales/sante/Actualité

Fait divers/Actualité

sante/Actualité

sante/Transports/Économie/Actualité

Culturel/Actualité

Loisirs/Plein air/Affaires municipales/Actualité

Jeunesse/Affaires municipales/Actualité

Éducation/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Affaires/sante/Actualité

sante/Actualité

organismes communautaires/Famille</sante/Actualité

Communications et technologie/Actualité

Ainés/Politique/Actualité

sante/Éducation/Actualité

sante/Actualité

Transports/Fait divers/Actualité

sante/Actualité

sante/Actualité

Pauvreté/sante/Environnement/Actualité

sante/Éducation/Actualité

Loisirs/Affaires municipales/Transports/Actualité

Affaires municipales/agriculture/Actualité

Éducation/Actualité

Développement régional/Actualité

Forêt/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Transports/Actualité

Communications et technologie/Affaires/Tourisme/Actualité

sante/Actualité

sante/Transports/Actualité

Culturel/Actualité

sante/Tourisme/Politique/Actualité

sante/Actualité

Affaires/sante/Actualité

Forêt/Actualité

sante/Politique/Actualité

sante/Tourisme/Économie/Culturel/Actualité

Sécurité publique/Transports/Actualité

sante/Transports/Politique/Actualité

Jeunesse/sante/Éducation/Actualité

sante/Actualité

organismes communautaires/sante/Actualité

Affaires municipales/Transports/Actualité

Affaires/Économie/Actualité

Actualité

Mort accidentelle de Raynald Coulombe

Raynald Coulombe est décédé d’inhalation de fumée à la suite de l’incendie de sa résidence le 1er janvier 2019 à Price.

La coroner, Francine Danais, qui a publié son rapport vendredi, conclut donc à un décès accidentel.  Madame Danais indique que la présence abondante de suie dans les voies respiratoires de l’homme démontre que celui-ci était vivant au début de l’incendie. Il est probable que le feu ait été causé par le mauvais fonctionnement du système électrique ou d’une des chaufferettes portatives.

Des analyses toxicologiques, pratiquées au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale à Montréal, ont démontré un taux d’alcoolémie dépassant plus de trois fois la limite légale et une carboxyhémoglobine à 68 %, soit à un niveau létal.

Âgé de 71 ans, Raynald Coulombe souffrait de la maladie de Parkinson, était éthylique et fumeur.

SHARE

Mort accidentelle de Raynald Coulombe