Patrimoine/Affaires municipales/Actualité

Aucune valeur patrimoniale significative

Dominique Arsenault, professeur à l’UQAR. Photo-CKMN

La Ville de Rimouski ne réalisera aucune intervention particulière pour la Maison Trudel-Drapeau.

Une étude dendrochronologique, effectuée par un chercheur de l’Université du Québec à Rimouski, a démontré que le bâtiment, situé sur la rue de l’Évêché Ouest, possède une cote patrimoniale moyenne. Contrairement aux informations qui ont circulé précédemment, il ne s’agit pas de la plus vieille maison sur le territoire rimouskois. Celles-ci laissaient entendre que le bâtiment datait de 1754. L’analyse, réalisée par Dominique Arsenault, démontre plutôt que la maison aurait été construite vers 1833, avec un agrandissement du côté Nord en 1872.

À la suite de recommandations des services d’urbanisme, Rimouski a néanmoins accepté d’accorder 40 mille dollars aux nouveaux propriétaires pour les accompagner dans les travaux de rénovation de la bâtisse.

Seulement six immeubles ont été cités patrimoniaux à Rimouski alors que deux ont obtenu une classification provinciale, soit la Maison Lamontagne et la Maison Gauvreau.

SHARE

Aucune valeur patrimoniale significative