Histoire

Histoire/Éducation/Actualité

L’UQAR a un demi-siècle

Jean-Pierre Ouellet, recteur de l’UQAR et Karine Hébert, professeure d’histoire. Photo-CKMN

L’Université du Québec à Rimouski va organiser différentes activités cette année afin de marquer son 50e anniversaire.

Le 3 septembre 1969, naissait le Centre d’études universitaires de Rimouski. À l’époque, l’établissement comptait un peu plus de mille étudiants dont 400 inscrits à temps complet. Cet automne, l’UQAR prévoit accueillir près de six mille 700 personnes.

L’université rimouskoise est devenue officiellement une université constituante du réseau de l’Université du Québec en avril 1973. Le recteur, Jean-Pierre Ouellet, concède qu’il a en fallu du courage et de la détermination pour obtenir ce lieu pour la formation et la recherche.

À sa première année, l’UQAR comptait 13 programmes de 1er cycle. Elle en offre maintenant 157, soit 88 au 1er cycle, 60 au 2e cycle et 9 au doctorat.

Jean-Pierre Ouellet considère que son université se démarque à divers points de vue dont l’étendue de son territoire et la qualité de sa recherche.

Parmi les activités prévues pour marquer ces 50 ans, soulignons une journée portes ouvertes au printemps aux campus de Rimouski et de Lévis, ainsi qu’un rassemblement des retraités de l’institution.

D’autre part, après avoir fait des dons totalisant un million de dollars à l’UQAR, l’homme d’affaires Bernard Pouliot a accepté de verser un autre 100 mille dollars pour la création de 50 bourses à deux mille dollars chacune pour les prochains finissants.

SHARE

L’UQAR a un demi-siècle