emplois/Affaires/Économie/Actualité

Croissance économique plus faible au Bas-St-Laurent

La croissance du Produit Intérieur Brut du Bas-Saint-Laurent est appelée à progresser modestement en 2019 et en 2020, sous celle  du Québec.

C’est ce que révèlent les économistes du Mouvement Desjardins dans leur plus récente étude économique régionale. Ils font valoir que le vieillissement démographique ainsi que les préoccupations persistantes dans les industries agricoles et forestières, notamment, limiteront l’expansion économique de la région. À la suite de l’importante création d’emplois observée en 2018, une baisse devrait être enregistrée cette année selon les experts de Desjardins. Ils prévoient toutefois un retour à la croissance l’an prochain.

En raison de l’absence de nouveaux chantiers éoliens d’envergure, ils signalent que les perspectives au chapitre de la croissance des investissements sont modestes pour la région d’ici à 2020.

Selon les estimations d’Emploi-Québec, la totalité des emplois à combler sera liée aux départs à la retraite sur l’horizon 2017-2021. L’organisme s’attend par ailleurs à une réduction des effectifs de l’ordre de 600 travailleurs au sein des diverses entreprises de la région au cours de cette période.

Au Bas-Saint-Laurent, la population active, âgée de 15 à 64 ans, affiche une lourde tendance à la baisse depuis 2006.

Par ailleurs, les investissements auraient diminué de près de 26 % au Bas-Saint-Laurent en 2018, selon les prévisions de l’Institut de la statistique du Québec. Il est à noter que cette baisse survient à la suite de deux années de hausses importantes.

SHARE

Croissance économique plus faible au Bas-St-Laurent