Relations de travail

Relations de travail/sante/Actualité

Un syndicat demande un temps d’arrêt pour le projet OPTILAB

Photo-CKMN

Les technologistes médicaux du Bas-St-Laurent, de la Gaspésie et de Chaudière-Appalaches demandent à la ministre de la Santé de mettre sur la glace le déploiement du projet OPTILAB.

Ces travailleurs et travailleuses, membres de l’Alliance du personnel professionnel et technique du réseau de la santé et des services sociaux, ne sont pas totalement rassurés par les récents propos de Danielle McCann à ce sujet. Ils estiment que le Centre intégré de santé du Bas-St-Laurent va continuer la mise en place de ce modèle pour les laboratoires de biologie médicale dans les établissements du réseau. La représentante nationale pour l’APTS au Bas-St-Laurent, Mélanie Bernier, explique que le CISSS va de l’avant malgré le fait que le ministère impose cinq critères avant le transfert des échantillons. Madame Bernier indique que ses membres sont à bout de souffle.

Technologiste médicale à l’Hôpital régional de Rimouski et à l’Hôpital de Notre-Dame-du-Lac, Amélie Nadeau allègue que la situation s’est dégradée au début de cette année alors que les listes de rappel sont vides.

Madame Nadeau fait valoir que la surcharge de travail des professionnels accroît leurs risques de commettre des erreurs.

SHARE

Un syndicat demande un temps d’arrêt pour le projet OPTILAB