sante

sante/Actualité

Mobilisation pour une salle d’hémodynamie

Photo-CKMN

Les élus du Bas-St-Laurent s’unissent afin d’obtenir une salle d’hémodynamie à l’Hôpital régional de Rimouski.

Les maires et les préfets des huit MRC estiment que ce service est essentiel dans une région qui compte 200 mille habitants. Le préfet de la MRC de Rimouski-Neigette, Francis St-Pierre, fait valoir que ce type de traitement a fait ses preuves depuis qu’il est offert à Trois-Rivières.

De son côté, la cardiologue, Nathalie Dionne, considère que le Bas-St-Laurent et la Gaspésie sont les parents pauvres dans ce domaine. Madame Dionne évalue que le traitement par dilatation permettrait de soigner annuellement entre mille 200 et mille 400 personnes à Rimouski au lieu de les transférer à Québec. La docteure Dionne croit qu’une salle pourrait être aménagée rapidement pour fournir ces soins. Elle indique que la rapidité d’intervention est vitale pour une personne victime d’un infarctus.

Elle souligne que des spécialistes de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec prodigueraient les traitements.

Le comité de mobilisation, qui travaille sur le dossier depuis 13 ans, compte solliciter une rencontre avec la ministre de la Santé à ce sujet.

SHARE

Mobilisation pour une salle d’hémodynamie