Femmes/Jeunesse/Actualité

Les femmes davantage présentes sur les instances de décision

Une progression de la représentation des femmes a été constatée dans plusieurs secteurs d’activités au Bas-St-Laurent en 2018.

C’est ce que révèle le Conseil du statut de la femme.  L’an dernier, les femmes occupaient entre 40 et 60 % des sièges dans plusieurs lieux décisionnels et consultatifs. Elles étaient majoritaires, 56%, au conseil d’administration du Centre intégré de santé et de services sociaux.

Dans les domaines de la culture et de la santé, la proportion de femmes de la région dépasse parfois la zone paritaire. Elle a atteint 73 % au conseil d’administration du Conseil régional de la culture et 62 % à celui de la Table régionale de concertation des aînés.

Comme dans l’ensemble du Québec, les milieux paritaires bas-laurentiens se rapportent plus souvent aux secteurs traditionnellement associés aux femmes, comme l’éducation, la santé et la culture, qu’à ceux traditionnellement masculins, comme la politique, la gouvernance publique et les affaires.

La proportion de femmes dans les lieux décisionnels et consultatifs est souvent plus élevée dans la région du Bas-Saint-Laurent que dans l’ensemble du Québec. Ce n’est toutefois pas le cas en 2018 pour ce qui est de l’Assemblée nationale, de la fonction publique québécoise et du Conseil régional de l’environnement, où cette proportion est plus faible qu’ailleurs dans la province.

Par ailleurs, la proportion de jeunes de 35 ans et moins de la région dépasse les 15% aux conseils d’administration du Conseil régional de la culture, des chambres de commerce, du Conseil régional de l’environnement et des cégeps alors qu’elle se situe en deçà de 15 % dans les autres lieux.

 

SHARE

Les femmes davantage présentes sur les instances de décision