En bref

Océanic/Actualité/Sport

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

sante/Actualité

Affaires/Actualité

Fait divers/Actualité

Actualité/Sport

Affaires/Éducation/Actualité

sante/Actualité

Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Transports/Actualité

Affaires/Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité/Sport

Affaires municipales/Actualité

Éducation/Actualité/Sport

Affaires municipales/Actualité

Actualité/Sport

Politique/Actualité

Religion/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Océanic/Actualité/Sport

Chasse/Actualité

Justice/Actualité

Transports/Actualité

Histoire/Politique/Actualité

Fait divers/Actualité

Politique/Actualité

Loisirs/Pêche/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Recherche/Actualité

Éducation/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

Habitation/Actualité

Justice/Actualité

Développement régional/Affaires/Tourisme/Transports/Actualité

Éducation/Actualité

Relations de travail/sante/Actualité

Culturel/Actualité

Éducation/Actualité

Recherche/Actualité

Habitation/Actualité

Affaires municipales/Actualité/Sport

Plein air/Actualité

Environnement/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Transports/Actualité

Politique/Actualité

Pascal Bérubé trace le bilan derniers mois

Le chef intérimaire du Parti Québécois et député de Matane-Matapédia salue l’ouverture du gouvernement Legault.

Selon Pascal Bérubé, le canal de communication est bon jusqu’à présent avec les caquistes. Monsieur Bérubé rappelle qu’il a eu l’occasion de rencontrer une 1ère fois la ministre responsable du Bas-St-Laurent et de la Gaspésie, Marie-Ève Proulx, pour faire le tour des dossiers.

S’ils sont parfois sur la même longueur d’ondes, le PQ et la Coalition Avenir Québec diffèrent cependant d’opinion sur un sujet important, soit la maternelle 4 ans versus le développement de places en Centres à la petite enfance. Pascal Bérubé mentionne que des places en CPE attendent d’être créés dans sa circonscription depuis 2013.

D’autre part, monsieur Bérubé estime que le nouveau gouvernement ne semble pas très ouvert à mettre en valeur la filière éolienne.

SHARE

Pascal Bérubé trace le bilan derniers mois