Éducation

Éducation/Politique/Actualité

Toujours opposé à l’abolition des commissions scolaires

Le président de la Commission scolaire des Phares s’oppose toujours à l’abolition de ces structures.

Appelé à réagir au discours d’ouverture du premier ministre François Legault au cours duquel il a répété cette promesse électorale, Gaston Rioux réaffirme que le temps à parler d’une telle restructuration se fait au détriment des services directs aux élèves.

Monsieur Rioux affirme que les commissions scolaires entendent démontrer au gouvernement leur importance et le rôle important qu’elles jouent auprès des jeunes et dans les communautés.

D’autre part, Gaston Rioux émet des réserves relativement aux 700 millions de dollars promis par le gouvernement caquiste pour compenser les diminutions de taxes scolaires. Il croit qu’il serait préférable d’investir cette somme ailleurs, comme dans l’amélioration des infrastructures scolaires.

SHARE

Toujours opposé à l’abolition des commissions scolaires