Hébergement/Habitation/Actualité

Moins de logements disponibles à Rimouski

Pour une 2e année consécutive, le taux d’inoccupation est en baisse à Rimouski.

Selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement, le taux de logements vacants était de 3,7% en octobre, comparativement à 4% un an plus tôt. Celui-ci se situait à 4,9% en 2016. Toutes les autres villes de l’Est du Québec affichent des données en diminution, à l’exception des Iles-de-la-Madeleine. À Gaspé, le taux de vacances est de seulement 1,2%. À Matane, il est passé de 6,2 à 3,6% d’une année à l’autre.

Par ailleurs, le coût moyen des loyers a augmenté de 2,2% à Rimouski de 2017 à 2018 pour atteindre 583 dollars. Seule la Ville de Gaspé enregistre une hausse plus importante à 2,4%.

En octobre, on comptait près de sept mille logements sur le territoire rimouskois.

SHARE

Moins de logements disponibles à Rimouski