Relations de travail

Relations de travail/Actualité

Entente pour la Congrégation des soeurs de Notre-Dame-du-St-Rosaire

Les 170 syndiqués de la Congrégation des sœurs de Notre-Dame-du-Saint-Rosaire à Rimouski auront bientôt une nouvelle convention collective.

La semaine dernière, les travailleurs ont voté à l’unanimité pour une entente de principe intervenue avec leur employeur. La nouvelle convention collective sera en vigueur jusqu’au 31 mars 2021. La présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs des institutions religieuses de Rimouski-CSN, Liette Ross, estime que ces gains vont améliorer sensiblement les conditions de travail et de vie de ses membres. Parmi ces gains, il y a l’atteinte de la plate-forme salariale de la Fédération de la santé et des services sociaux. Celle-ci comprend une hausse de 75 cents l’heure pour la première année de la convention collective, suivi de 50 cents l’heure pour chacune des deux années suivantes, en plus des hausses possibles du salaire minimum advenant qu’elles soient supérieures à ce qui a été consenti. Aux fins de la liste de rappel, l’ancienneté des personnes salariées sera pleinement reconnue, peu importe l’appellation et le statut d’emploi. Des améliorations sont aussi apportées quant au choix des vacances d’été. Leur nouveau contrat de travail comportera une nouvelle disposition leur donnant accès à la pré-retraite. Enfin, les travailleurs obtiennent une date commune de fin de convention collective avec plusieurs autres établissements ou centres d’hébergement privés de la région dans le but de mieux coordonner leurs négociations collectives avec d’autres.

SHARE

Entente pour la Congrégation des soeurs de Notre-Dame-du-St-Rosaire