agriculture

agriculture/Actualité

L’UPA réclame toujours l’aide des gouvernements supérieurs

Photo-CKMN

L’Union des producteurs agricoles demande une adaptation des programmes d’assurance-récolte pour faire face aux changements climatiques.

Les agriculteurs du Bas-St-Laurent viennent de connaître deux été consécutifs de sécheresse, le dernier étant particulièrement très dévastateur. Le président régional de l’UPA, Gilbert Marquis, croit que le gouvernement québécois doit s’adapter à cette nouvelle réalité. Monsieur Marquis interpelle aussi Ottawa concernant le programme Agri-relance. Il rappelle que les producteurs agricoles attendent un soutien financier fédéral depuis près de deux ans. Gilbert Marquis croit que ce programme doit aussi faire l’objet d’une révision pour y inclure divers éléments reliés à la pratique agricole.

D’autre part, le président provincial de l’Union des producteurs agricoles, Marcel Groleau, estime que les agriculteurs québécois sont les grands perdants du dernier accord Canada/États-Unis/Mexique. En ajoutant les accords de libre-échange avec l’Europe et Trans-Pacifique, monsieur Groleau chiffre les pertes à 167 millions de dollars pour les producteurs de la province, ce qui représente un mois de production laitière.

Quant aux compensations financières promises par le gouvernement Trudeau, Marcel Groleau demeure sceptique.

SHARE

L’UPA réclame toujours l’aide des gouvernements supérieurs