En bref

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Justice/Actualité

Aide humanitaire/Actualité

Éducation/Économie/Actualité

Hébergement/Affaires municipales/Affaires/Actualité

Religion/Culturel/Actualité

Fait divers/Actualité

Fait divers/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Jeunesse/Affaires municipales/Éducation/Actualité

Affaires municipales/Affaires/Actualité

Jeunesse/Affaires municipales/Actualité

Affaires municipales/sante/Actualité

Éducation/Actualité

Éducation/Actualité

Affaires municipales/Actualité

sante/Actualité

industrie/agriculture/Tourisme/Culturel/Actualité

Sécurité publique/Transports/Actualité

Relations de travail/Actualité

Transports/Actualité

Famille</Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

Actualité/Sport

sante/Actualité

Fait divers/Actualité

Fait divers/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Loisirs/Actualité

Transports/Actualité

Affaires/Tourisme/Actualité

sante/Actualité

Éducation/Actualité

Éducation/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

Transports/Politique/Actualité

Religion/Culturel/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Éducation/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Politique/Actualité

Affaires/Économie/Actualité

Politique/Actualité

Pascal Bérubé prend les rênes du Parti Québécois

Capture d’écran Assemblée nationale

Le député de Matane-Matapédia est nommé chef intérimaire du Parti Québécois.

Pascal Bérubé a fait l’objet d’un choix unanime mardi parmi ses huit autres collègues réélus lundi dernier. Monsieur Bérubé promet d’être à la hauteur dans ses nouvelles fonctions.

D’entrée de jeu, il a mentionné que sa formation va se donner du temps pour se choisir un nouveau chef. En collaboration avec ses collègues, le représentant péquiste entend faire un post-mortem essentiel des résultats du dernier scrutin où le PQ n’a fait élire que neuf députés dont six dans l’Est du Québec et sur la Côte-Nord.

Même si sa formation ne peut pas être reconnue comme parti officiel qui doit compter 12 élus ou 20% des votes, Pascal Bérubé espère que le nouveau gouvernement de la Coalition Avenir Québec et le Parti Libéral vont faire preuve d’ouverture pour le temps de parole à l’Assemblée nationale.

Rappelons que Pascal Bérubé a été réélu avec près de 70% des suffrages, le meilleur résultat dans la circonscription depuis 1927.

SHARE

Pascal Bérubé prend les rênes du Parti Québécois