sante

sante/Actualité

Le milieu rimouskois réclame un service spécialisé en cardiologie

Suzanne Tremblay et Gérald Henry, membres du Comité pour une salle d’hémodynamie et Nathalie Dionne, cardiologue. Photo-CKMN

Un appel à la mobilisation est lancé afin d’obtenir une salle d’hémodynamie à l’Hôpital régional de Rimouski.

Le comité pour l’implantation d’un tel service profite de la campagne électorale pour réclamer des engagements des divers partis à ce sujet.

La cardiologue, Nathalie Dionne, estime que l’établissement rimouskois est pleinement en mesure d’offrir ce service, une salle pouvant être rapidement aménagée pour y prodiguer de tels soins. La docteure Dionne affirme que les infarctus du myocarde doivent être traités très rapidement pour éviter des séquelles permanentes.

Selon madame Dionne, il existe une incompréhension des besoins des régions dans ce domaine dans l’appareil gouvernemental.

De son côté, l’ex-députée fédérale, Suzanne Tremblay, précise que son groupe peut compter sur des appuis importants dans ce dossier, dont celui de la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé du Bas-St-Laurent, Isabelle Malo. Nathalie Dionne évalue que mille 400 personnes du territoire bas-laurentien pourraient recevoir annuellement de tels soins à Rimouski dont une centaine pour des infarctus aigus. Le service coûterait deux millions de dollars en équipements et autant en frais de fonctionnement annuels.

 

SHARE

Le milieu rimouskois réclame un service spécialisé en cardiologie