En bref

sante/Actualité

sante/Actualité

Affaires/Actualité

Fait divers/Actualité

Actualité/Sport

Affaires/Éducation/Actualité

sante/Actualité

Fait divers/Actualité

sante/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Transports/Actualité

Affaires/Actualité

Politique/Actualité

Affaires municipales/Actualité/Sport

Affaires municipales/Actualité

Éducation/Actualité/Sport

Affaires municipales/Actualité

Actualité/Sport

Politique/Actualité

Religion/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Océanic/Actualité/Sport

Chasse/Actualité

Justice/Actualité

Transports/Actualité

Histoire/Politique/Actualité

Fait divers/Actualité

Politique/Actualité

Loisirs/Pêche/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Recherche/Actualité

Éducation/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

sante/Actualité

Habitation/Actualité

Justice/Actualité

Développement régional/Affaires/Tourisme/Transports/Actualité

Éducation/Actualité

Relations de travail/sante/Actualité

Culturel/Actualité

Éducation/Actualité

Recherche/Actualité

Habitation/Actualité

Affaires municipales/Actualité/Sport

Plein air/Actualité

Environnement/Actualité

Affaires municipales/Actualité

Transports/Actualité

Affaires/Actualité

Océanic/Actualité/Sport

Politique/Actualité

Denis Bélanger tire à boulets rouges

Le candidat indépendant dans Rimouski, Denis Bélanger, effectue une virulente sortie contre les quatre principaux partis politiques.

Monsieur Bélanger critique à la fois les engagements des libéraux, du Parti Québécois, de la Coalition Avenir Québec et de Québec Solidaire. Il cite notamment la promesse du PLQ d’abaisser les frais de stationnement des hôpitaux alors que, dit-il, pendant ce temps les infirmières et les préposés aux bénéficiaires sont totalement débordés ou forcer de poursuivre en temps supplémentaire faute de personnel.

Denis Bélanger s’en prend aussi au Parti Québécois qui qualifie d’importante son annonce sur la climatisation des Centres d’hébergement de soins de longue durée.

Pour la CAQ, monsieur Bélanger fait référence aux années Duplessis alors que la candidate dans la circonscription demande aux électeurs de voter du bon bord. Enfin, Denis Bélanger trouve utopiques les promesses de Québec Solidaire.

SHARE

Denis Bélanger tire à boulets rouges