Développement régional

Développement régional/agriculture/Économie/Actualité

Des producteurs laitiers inquiets face à l’ALÉNA

Photo-Courtoisie

L’UPA du Bas-St-Laurent veut s’assurer que le gouvernement canadien va protéger intégralement le système de gestion de l’offre lors des négociations pour le renouvellement de l’accord de libre-échange nord-américain.

Des producteurs laitiers du Bas-Saint-Laurent, Chaudière-Appalaches et de la Gaspésie ont rencontré à ce sujet le caucus québécois des députés libéraux fédéraux réuni à Rivière-du-Loup. Le président des Producteurs de lait bas-laurentien, Gabriel Belzile, a mentionné que le secteur laitier est un secteur névralgique pour l’économie des régions québécoises. L’abolition de la gestion de l’offre risquerait de faire disparaître des milliers d’emplois et des fermes familiales partout au Québec plaide monsieur Belzile.

Il rappelle que lors des récentes négociations commerciales, le Canada a cédé des parts de marchés, équivalentes à 2% du marché laitier, à l’Union Européenne et de 3,1% aux pays membres du Partenariat Transpacifique global et progressiste.

Le Bas-St-Laurent compte près de mille 500 producteurs de lait et 620 fermes laitières. Celles-ci génèrent plus de 5 000 emplois, tandis que la valeur de la production dépasse 250 millions de dollars annuellement.

SHARE

Des producteurs laitiers inquiets face à l’ALÉNA