agriculture/Actualité

Le manque de précipitations affecte les agriculteurs

Un bilan de mi-saison en nuances en assurance récolte au Bas-St-Laurent.

La Financière agricole indique que les conditions climatiques hivernales ont été relativement favorables à la survie des abeilles et des plantes pérennes, mais que des champs ou des parties de champs ont été affectés par le gel hivernal. Elle ajoute que les températures printanières n’ont pas été favorables à la production acéricole. Plus de 95 % de la clientèle assurée a signalé des pertes importantes.

Les semis ont été réalisés avec de bonnes conditions de sol dans l’ensemble mais la croissance des plantes a été ralentie par le manque de précipitations et de chaleur. La récolte de fourrage a, par ailleurs, débuté avec environ une semaine de retard et on anticipe  une baisse de rendement de la première fauche.

Enfin, les conditions climatiques ont été défavorables à la croissance des autres productions, dont les pommes de terre.

SHARE

Le manque de précipitations affecte les agriculteurs