Religion/Actualité

Les marguilliers répliquent à l’Archevêché

La guerre de mots se poursuit dans le dossier de la Cathédrale.

Les marguilliers, qui ont organisé une activité jeudi dernier pour démontrer le fonctionnement de l’orgue, se disent victimes de diffamation de la part de l’Archevêché portant atteinte à leur capacité d’administrateur. Nathalie Leblond, Victor Lepage, Albert Carré et Jean-Charles Lechasseur réfutent l’argumentation de l’Archevêché à l’effet que leur initiative était illégale. Ils mentionnent qu’en aucun cas, le public et les médias ont assisté à un mini-concert car personne n’était autorisé à renter dans l’édifice fermé depuis 2014. Les marguilliers soulignent que ceux-ci portaient tous des casques de sécurité lors de l’événement, tout comme les membres des médias appelés à pénétrer à l’intérieur du bâtiment. Ils croient que les responsables de l’Archevêché devraient plutôt se réjouir d’apprendre que l’orgue est en très bon état de fonctionnement.

D’autre part, les quatre marguilliers déplorent que le Registre d’inscriptions des paroissiens de la paroisse Saint-Germain ait été déplacé du presbytère à l’Archevêché.

SHARE

Les marguilliers répliquent à l’Archevêché