Religion/Actualité

Un concert jugé illégal

L’Archevêché indique que le mini-concert d’orgue, organisé jeudi dans la Cathédrale, était illégal.

Les dirigeants de l’Archevêché précise que la Mutuelle des fabriques, la compagnie d’assurances de l’édifice, avisera les marguilliers concernés que la tenue d’activités de ce genre pourrait entraîner la suspension de la couverture pour la responsabilité civile. Ils confirment qu’aucun responsable de leur organisation n’était avisé de cette initiative qui contrevient aux exigences de la compagnie d’assurances des fabriques. Disant comprendre l’impatience manifestée face au dénouement tardif dans ce dossier, ils considèrent cependant que le climat conflictuel alimenté par des gestes et des propos démesurés n’apporte rien de constructif. Ils font valoir qu’un consensus est nécessaire pour que les différents intervenants puissent travailler de concert et redonner à la population une cathédrale qui fera sa fierté. Malgré les propos entendus sur l’immobilisme des responsables de l’archevêché, le travail se poursuit afin qu’un projet répondant à l’acceptabilité sociale puisse être mis en marche disent-ils.

SHARE

Un concert jugé illégal