Éducation

Éducation/Actualité

École du Grand-Pavois: Une solution permanente pour répondre à la hausse de la clientèle

Le comité de parents de la Commission scolaire des Phares conclut que la solution temporaire, pour pallier au surplus d’élèves à Rimouski, aura fait son temps après la prochaine année scolaire.

À la suite de l’analyse des inscriptions pour l’année 2018-2019 ainsi que des prévisions ministérielles pour les cinq années subséquentes, le comité s’avance déjà pour dire que l’école du Grand-Pavois aura besoin à terme de cinq à six classes de plus que fournissent les locaux modulaires actuels. Le délégué de l’établissement, Simon Bouchard, considère que la seule solution pour faire face au problème est la construction d’une nouvelle école. Le comité a également été en mesure de déterminer que les écoles avoisinant le quartier de l’école du Grand-Pavois ne pourraient pas fournir l’espace nécessaire pour accueillir le surplus d’élèves. Avec les locaux modulaires qui ne suffiront bientôt plus et en l’absence d’une nouvelle école, le comité de parents craint que la révision des quartiers scolaires devienne inévitable dans un proche avenir. Cette décision risque de toucher plusieurs parents, avertit Sylvain Gagné, président du comité de parents.

435 personnes ont signé jusqu’à maintenant la pétition sur le site de l’Assemblée nationale pour la construction d’une école.

SHARE

École du Grand-Pavois: Une solution permanente pour répondre à la hausse de la clientèle