Éducation

Éducation/Politique/Actualité

Des enseignants au bout du rouleau

Les enseignants du Syndicat de l’enseignement de la région de La Mitis font connaître leur exaspération au ministre de l’Éducation.

Ils feront parvenir, au cours des prochains jours, un total de 444 cartes postales à Sébastien Proulx pour dénoncer l’introduction de nouveaux contenus dans les domaines généraux de formation, au gré des impératifs politiques du moment. Ces nouveaux contenus obligatoires n’ayant pas de case définie dans la grille-matières, ils amputent bien souvent le temps d’enseignement des autres matières pour être dispensés plaide le syndicat. La carte postale porte le message « L’école fourre-tout, j’en ai mon voyage ». Après l’ajout de notions sur l’intimidation et la violence, le civisme et l’orientation scolaire et professionnelle, la présidente du SERM, Martine Cliche, indique que c’est maintenant l’éducation à la sexualité qui se rajoute dans les contenus obligatoires.

Selon madame cliche, le fardeau de ces ajouts repose trop souvent sur le dos du personnel enseignant, qui croule déjà sous la tâche. Au total, une trentaine de syndicats effectueront la même opération, dans le cadre d’une offensive menée par la Fédération des syndicats de l’enseignement.

SHARE

Des enseignants au bout du rouleau