Relations de travail/Forêt/Actualité

Grève imminente en sylviculture

Michel Tétreault, de la Fédération de la métallurgie, René Martel, président du Syndicat national de la sylviculture et Nancy Legendre, présidente du Conseil central Bas-St-Laurent CSN. Photo-Francis Belzile

 

Les travailleurs sylvicoles du Bas-St-Laurent/Gaspésie pourraient bientôt se retrouver en grève pour la 1ère fois de leur histoire.

Les syndiqués, affiliés à la CSN, brandissent cette menace afin de faire débloquer les négociations pour le renouvellement de leurs conventions collectives. Dans un 1er temps, il s’agirait de débrayages sporadiques pour les sept entreprises concernées dont la Société d’exploitation des ressources de la Neigette. Le président du Syndicat national de la sylviculture, René Martel, estime que les pourparlers ne progressent plus depuis quelques semaines.

Contrairement à ce qu’ils prétendent, les employeurs sont en mesure de satisfaire les demandes de son organisation selon monsieur Martel.

René Martel espère une entente avant le début de la saison dans environ un mois.

Un contrat de travail de trois ans, le droit de refus de travailler dans des conditions jugées dangereuses avec rémunération et des hausses salariales totales de 12% constituent les principales revendications du syndicat. Ce dernier représente 350 travailleurs.

SHARE

Grève imminente en sylviculture