sante

sante/Actualité

Électrochocs en pyschiatrie: Le Bas-St-Laurent au-dessus de la moyenne

Le Bas-St-Laurent et la Gaspésie surpassent la moyenne provinciale en ce qui a trait aux électrochocs en psychiatrie administrés dans les établissements de santé.

Le comité Pare-Chocs indique que ce ratio était, en 2017, de 2,4 électrochocs par 1000 de population sur le territoire bas-laurentien alors qu’il atteignait 1,4 pour l’ensemble du Québec. Ce taux était de 1,9 en Gaspésie.

L’an dernier, l’organisme a compilé 485 électrochocs dans les départements psychiatriques de l’Hôpital régional de Rimouski et du Centre hospitalier régional du Grand-Portage à Rivière-du-Loup.

On en avait dénombré 644 en 2015.

SHARE

Électrochocs en pyschiatrie: Le Bas-St-Laurent au-dessus de la moyenne