agriculture

agriculture/Actualité

Une saison des sucres à oublier

Les producteurs de sirop d’érable de la région se dirigent vers une saison très difficile.

La présidente du Syndicat des producteurs acéricoles du Bas-St-Laurent/Gaspésie, Sylvie Laliberté, indique que la véritable saison a commencé vendredi, soit environ trois semaines plus tard qu’à l’habitude. Madame Laliberté indique que la moyenne par entaille se situe à 0,5 livre alors que l’an passé, elle atteignait près de quatre livres. Elle souligne par ailleurs que les températures de plus en plus douces font en sorte que la saison risque de se terminer rapidement.

Sylvie Laliberté mentionne que ces résultats auront des conséquences particulièrement néfastes pour les nouveaux producteurs qui n’ont pas d’assurance. Elle dit qu’elle va tenter de trouver un moyen de leur venir en aide en associant divers partenaires dont le ministère de l’Agriculture.

Sylvie Laliberté juge néanmoins qu’il y a une bonne nouvelle dans ce dossier, à savoir que les réserves s’élèvent à 90 millions de livres, ce qui permettra de compenser, en partie, cette mauvaise saison.

Quant au prix de vente, madame Laliberté confirme que celui-ci ne sera pas plus élevé malgré ces faibles rendements puisqu’un mécanisme à cet effet est déjà en place.

 

SHARE

Une saison des sucres à oublier