Relations de travail/Communications et technologie/Actualité

Des craintes à TVA Rimouski

Quelques semaines après la signature d’une nouvelle convention collective, le mécontentement et l’incertitude des syndiqués continuent de s’accentuer à la station TVA Rimouski.

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) indique que l’employeur a annoncé la mise à pied de trois employés du service de production commerciale. Les responsables soutiennent que ces compressions n’ont jamais été évoquées lors des discussions en négociation. Ils estiment qu’au contraire, le porte-parole patronal affirmait plutôt le maintien de tous les emplois.

Le SCFP soutient par ailleurs que la transition en mode HD de la production se fait sans son implication directe pour l’organisation du travail, ce qui affecte considérablement le climat de travail.

Le syndicat rappelle que la partie patronale a laissé planer la menace d’un lock-out quelques jours avant Noël si les employés n’acceptaient pas l’offre finale déposée à ce moment-là.

Selon les dirigeants syndicaux, en dépit des concessions faites pour la conclusion d’une entente, la culture d’affrontement propre à Québecor continue et aucun effort n’est mis en place pour améliorer les relations de travail.

SHARE

Des craintes à TVA Rimouski